Réforme des institutions, communiqué de presse du MPF

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Lors du Congrès de Versailles prévu le 21 juillet 2008, Philippe de Villiers a annoncé que les cinq parlementaires MPF voteraient contre la réforme des institutions. "Les trois sénateurs et les deux députés voteront contre la réforme au Congrès, car ils n'acceptent pas que le gouvernement ait fait sauter le verrou référendaire sur l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne" a indiqué Philippe de Villiers.

L'exécutif n'est pas sûr de pouvoir compter sur la majorité requise des 3/5èmes lors du Congrès de Versailles. Selon le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, l’issue du débat sur la réforme des institutions reste "encore incertaine". Il admet qu'un vote négatif "ne serait pas bon pour l’exécutif". Philippe de Villiers souligne que "le précédent Président de la République s'était engagé à un référendum obligatoire pour toute adhésion nouvelle (à l'UE), en particulier pour la Turquie, et Nicolas Sarkozy, contrairement à sa promesse électorale, n'a pas suspendu les négociations de Bruxelles avec la Turquie et a fait sauter le référendum obligatoire dans la réforme". Les sénateurs qui voteront contre la réforme sont Bernard Seillier, Philippe Darniche et Bruno Retailleau. Quant aux députés, il s'agit de Dominique Souchet et Véronique Besse.

Publié dans Actualité du MPF

Commenter cet article