Crise financière

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Au moment même où Nicolas Sarkozy réclame un sommet mondial contre la crise, l’Europe vient de refuser de venir en aide aux banques.

Une fois de plus, c’est l’Europe technocratique qui impose ses choix aux pays et aux peuples. La BCE, obsédée par l’inflation maintient des taux d’intérêts élevés et impose ses choix économiques aux Etats.

Dans le même temps, le Gouvernement français veut faire croire qu’il se préoccupe du pouvoir d’achat des Français alors même qu’il subit les choix économiques de Bruxelles.

Philippe de Villiers demande à Nicolas Sarkozy de reprendre le pouvoir et d’exiger de la BCE une baisse des taux d’intérêts, seule mesure capable de relancer la croissance en Europe.

Publié dans Economie

Commenter cet article