Grève des enseignants et service minimum : l'application de la loi ne se fait pas à la carte

Publié le par Jeunes Pour la France Paris


Philippe de Villiers s'étonne de la grève suivie aujourd'hui par nombre d'enseignants en pleine période de crise.

Il dénonce par ailleurs l'attitude scandaleuse de certains maires qui, le plus souvent, par pure opposition politique, refusent obstinément d'appliquer la loi de la République. Les élus concernés font preuve d'un incivisme qu'il n'est pas permis de tolérer : l'application de la loi ne se fait pas à la carte.

Le Service Minimum d'Accueil est essentiel pour les parents d'élèves et les élèves qui, malheureusement, sont les premiers à pâtir de ce mouvement. Philippe de Villiers demande donc à Nicolas Sarkozy de prendre les sanctions qui s'imposent à l'encontre des villes qui, par volonté, ne mettent pas en place les services nécessaires pour accueillir les enfants.

Il demande également que les communes de bonne volonté mais déficitaires en moyens, c'est le cas notamment des communes rurales, soient rapidement aidées dans la mise en œuvre d'un Service Minimum d'Accueil performant.

Publié dans Actualité du MPF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article