L'islamisation rampante continue

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Le Figaro a publié un interessant reportage sur le financement public des mosqués, où des maires peu scrupuleux n'hésitent pas à contourner la loi de 1905 en faisant passer des subventions cultuelles par des subventions... culturelles !
"Les mairies utilisent de surcroît les activités culturelles de la mosquée, parfois un simple salon de thé, pour verser des subventions."
Nous nous demandons en quoi le financement d'un salon de thé relève de la politique culturelle. On nage en plein délire !

Alors que nos églises tombent en ruine, nos élus, hantés par la peur d'être accusés du lourd qualificatif d'islamophobe, sont prêts à spolier leurs contribuables pour participer à l'islamisation de la France. L'article souligne aussi que "les maires s'impliquent, avec parfois la volonté de mieux contrôler, mais aussi de récolter des voix qui pèsent désormais sur des scrutins serrés." Que de démagogie !!!

Les JPF de Paris demandent que toute construction de mosquée soit suspendue, tant que:

- L'islam de France ne reconnaitra pas officiellement vouloir se plier aux lois de la république et renoncer à la Charia
- Les financements ne viendront d'une autre source que des budgets publics (ce qui impose de sanctionner les maires qui contourneraient la loi de 1905) ou des financements étrangers
- L'Etat n'aura pas entamé un grand programme de restauration urgente de notre patrimoine, au premier rang duquel, nos églises qui tombent en ruine.
- Sans renier la loi de 1905, l'Etat n'aura pas reconnu officiellement les racines chrétiennes de la France, dans le préambule de la Constitution

Commenter cet article