Grèves à la SNCF: communiqué des JPF Paris

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Une fois de plus, une poignée de grévistes irresponsables de la SNCF ont décidé de prendre  hier 500 000 usagers en otage à Saint Lazare, et ce, sans préavis de grève, après la malheureuse agression d'un agent.

Confrontés à cette grève surprise, de nombreux usagers franciliens n'ont pas pu se rendre sur leur lieu de travail. Beaucoup d'entreprises pâtissent des absences et des retards répétés de leurs salariés en raison des grèves à répétition: est-il nécessaire qu'en période de crise, des cheminots égoïstes fragilisent un peu plus les salariés qui se lèvent tôt chaque matin, les entreprises qui souffrent de la crise, et les étudiants qui passent leurs examens ?

Malheureusement, cette grève inadmissible souligne avec éclat l'échec cuisant du gouvernement à faire respecter la législation actuelle. Elle traduit l'impérieuse nécessité d'un service minimum qui n'existe ni dans la loi, ni dans les faits.

Les Jeunes Pour la France de Paris demandent que les promesses du candidat Sarkozy soient respectées par l'instauration d'un véritable service minimum accompagné d'un renforcement des sanctions pour les grévistes qui n'auraient pas déclaré leur statut dans les 48h précédant le conflit. Ils demandent aussi qu'en cas de circonstances exceptionnelles (comme celui d'une crise économique sans précédent), le droit de grève soit aboli temporairement dans les transports.

Publié dans Actualité des JPF 75

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article