Immigration: les chiffres en trompe l'oeil de Brice Hortefeux

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Selon l'association Romeurop dont les chiffres ont été repris par le Canard Enchaîné, plus de 4 600 expulsés seraient des Roms, des bulgares et des roumains. Ces Européens représentent donc 40% des expulsés sur les cinq premiers mois de l'année. Or, ils ont tous bénéficié de l'aide au retour : 300 euros par adulte et 100 euros par enfant. Et une fois qu'ils ont passé la frontière avec le tampon de retour apposé sur leur passeport, ils reviennent en France, puisqu’il n’y a quasiment plus de contrôle à la frontière entre les pays européens. Autrement dit, ces expulsions très coûteuses ont avant tout pour but de faire du chiffre. La Roumanie et la Bulgarie souhaitent d’ailleurs adhérer à l’espace Schengen et obtenir la libre circulation de leurs ressortissants d’ici à 2011. Brice Hortefeux verra alors la moitié de son quota s’évanouir automatiquement. Pour faire du chiffre, le ministre compte donc jouer aussi sur les statistiques des naturalisations.

Source: http://www.politique.net/2008092901-immigration-brice-hortefeux-gonfle-les-chiffres.htm



Les Jeunes Pour la France de Paris demandent qu'avec la crise économique et l'augmentation du chomage, l'immigration zéro soit rétablie. Cela suppose une politique humaine mais ferme: en se retirant de l'Espace Schengen, en rétablissant les controles aux frontières, en supprimant les primes à l'illégalité (aides au retour, AME), et en durcissant les sanctions à l'égard des employeurs qui utilisent de la main d'oeuvre en situation irrégulière. Ils demandent une vraie transparence de la part du Ministère de l'Immigration, qui outre le nombre d'expulsions, doit transmettre aussi le nombre de naturalisations, de régularisations, et le nombres d'entrées d'immigrés clandestins en France, dont les chiffres bien qu'imprécis, sont estimés avec rigueur par des experts reconnus au plus haut niveau de l'Etat. Quitte à ce que la loi le lui oblige.

Commenter cet article