Non aux critéres ethniques

Publié le par Jeunes Pour la France Paris


L'Institut Montaigne a publié hier une note comptabilisant les élus de la diversité des 10 plus grandes villes de France. Ainsi, Pascal Cherki, adjoint de Bertrand Delanoë à la vie scolaire et à la réussite éducative, s'est vu classé comme un représentant des « minorités visibles ».

Il déplore cette classification en affirmant : « Je suis français depuis des générations », et il ne se prive pas de critiquer les méthodes « fantaisistes, que soutien Yazid Sabeg », le nouveau commissaire à la Diversité du gouvernement, dont il demande la démission : « Il doit démissionner, et je le dis sans aucune référence à ses origines, mais à ses compétences. »

Les Jeunes Pour la France, dans l'indifférence des étiquettes politiques, se joignent à la demande de Pascal Cherki, et maintiennent que la seule discrimination qui soit positive est celle du mérite.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article