Manifeste contre l’incohérence de la politique gouvernementale

Publié le par Jeunes Pour la France Paris





    Par héritage, les principes de la droite sont la primauté de l’individu et de la Nation sans échelon intermédiaire, l’existence de droits et de devoirs qui s’équilibrent, la défense de la souveraineté ainsi que le respect du travail et de la propriété privée. Depuis 15 ans, force est de constater que cette droite dite « classique » incarné par le gouvernement actuel s’est reniée.

NON à la trahison électorale et à la destruction de l’exception française

    La loi sur le statut du beau-parent défendue par le gouvernement est, de manière patente, un véritable camouflage d’une première grande avancée vers l’adoption et le mariage homosexuels. Nous nous insurgeons donc de la non-conformité de cette loi par rapport aux promesses électorales du candidat Sarkozy, qui disait être fermement opposé au droit au mariage et à l’adoption pour les homosexuels, et qui promettait de conserver nos mœurs traditionnelles. En approuvant la réforme de la secrétaire d’Etat à la famille Nadine Morano, le président de la République divise et déstabilise sa majorité et son gouvernement. Lors de la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy n’a cessé, pour se faire élire, de séduire un électorat très droitier, et fidèle aux traditions. La mise en œuvre de sa politique actuelle relève au mieux d’une totale incohérence avec ses promesses, au pire d’une véritable trahison vis-à-vis des attentes de ses électeurs dans de nombreux domaines: une politique de droite décomplexée et non une ouverture à gauche, une réaffirmation de la fierté d’être Français, et non une repentance latente et incessante, une sauvegarde de notre souveraineté nationale et non une allégeance à la technocratie bruxelloise…

NON à l’hypothèque de l’indépendance de la France

    Le président de la République nous impose une idéologie euro-atlantiste, dont l’idée à long terme serait d’imposer le modèle américain à la France. La fascination de Nicolas Sarkozy pour ce puissant modèle politique et culturel, se traduit par cette volonté affichée d’alignement sur la politique américaine. Traditionnellement, la France sauvegardait une position géopolitique d’équilibre entre les deux blocs antagonistes de la Guerre Froide. Malgré quelques rivalités historiques et ponctuelles, comme en Algérie, en Egypte ou plus récemment en Irak, les Etats-Unis et la France restent des alliés traditionnels et historiques. Mais cette alliance ne suppose en rien un lien de subordination. Or, ce lien se concrétise malheureusement dans la réintégration totale de la France dans l’OTAN, qui est assujettie par la politique américaine. Cette mesure, impulsée par Nicolas Sarkozy, vient d’être validée par une grande partie de la majorité présidentielle. La vocation de la France est de conserver son indépendance politique et militaire et non d’entrer dans une logique d’alignement sur les Etats-Unis, afin d’éviter d’être embarquée dans des conflits auxquels la majorité des Français n’auraient pas consentis.
   
    Le gouvernement profite de la crise actuelle et de la préoccupation des Français pour faire passer des réformes impopulaires, auprès de son électorat comme de la majorité des Français. Nous, Français de la droite des valeurs et des traditions, nous insurgeons devant la ligne politique défendue actuellement par le gouvernement, à l’instar de la loi sur le statut du beau-parent et de la réintégration dans le commandement militaire de l’OTAN, qui sont en contradiction avec les promesses électorales et l’opinion publique majoritaire.


François Razumowski et Christophe Bentz
Contact: manifesteantiotan@voila.fr

Publié dans Politique française

Commenter cet article