Libertas agressé à Orléans

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

A Orléans dans le cadre de la tournée du car Libertas, les militants de Philippe de Villiers et Frédéric Nihous ont été violemment pris à parti par 300 manifestants d'extrême gauche.
Refusant l'affrontement, les militants de Libertas ont choisi de ne pas répondre aux provocations de ces extrémistes.
Alors qu'ils cherchaient à quitter l'emplacement sur lequel ils stationnaient - ils étaient en possession d'un arrêté municipal les autorisant à occuper la place du Martroy - ils ont été encerclés par des militants de la gauche radicale qui s'en sont pris au bus, y collant des autocollants du Parti Socialiste, d'Alternative Libertaire ou de SUD et y inscrivant des insultes au marqueur sans que les policiers présents ne s'interposent.
Des socialistes et communistes évoquant le retour du Maréchal Pétain aux cris de "Pétain, Pétain reviens" ont aussi pu être observés.
Il a fallu plus d'une demi-heure pour que ces manifestants, visiblement opposé au libre jeu démocratique, soient repoussés et que le car puisse reprendre sa route.


Publié dans Campagne Libertas

Commenter cet article