N'oublions pas !

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Il y a 55 ans tombait Dien-Bien-Phu

DbpCe très beau site rend hommage aux soldats français qui se sont battus dans cette cuvette; ils savaient que tout était perdu, à commencer par le soutien des responsables du pays auquel ils avaient sacrifié leur vie.
Mais qu'est-il advenu des survivants de Dien-Bien-Phu?

 Il y a 55 ans, commençait pour ces soldats français de 20 ans qui s'étaient battus sur ordre des hommes politiques, un terrible calvaire vécu dans les camps communistes viet-minh, oubliés et ignorés des Français, calvaire qui s'est prolongé pour ceux qui en sont revenus, dans le silence des politiques et l'oubli de la population.

40 000 soldats français ont vécu dans ces terribles goulags. Les trois quarts n'en sont pas revenus... Les pires pourcentages des camps connus (cliquez sur l'image ci-dessous).
On peut aujourd'hui découvrir cet univers concentrationnaire bien oublié des livres d'histoire et de la mémoire collective, malgré une loi votée 35 ans plus tard pour donner un statut de prisonnier aux derniers qui étaient encore de ce monde. Oubliés, abandonnés, trahis furent aussi ces légionnaires à découTmvrir ici qui ne profiteront jamais de cette mesure. Ils avaient pourtant  cru en la France :

"Les soldats prisonniers du Vietminh qui étaient originaires des pays de l’Est, essentiellement des légionnaires, furent « rapatriés » dans leurs pays d’origine via la Chine et L’U.R.S.S. Ils furent très souvent condamnés dans leur propre patrie pour avoir combattu « un pays frère dans une armée colonialiste ».

La vie et l'organisation dans les camps, le lavage de cerveaux et la doctrinel'état pitoyable des prisonniers encore vivants à la libération, les chiffres et les études menées : tout est à découvrir sur ce site remarquablement documenté.

SOURCE : LE SALON BEIGE


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article