Communiqué du Mouvement Pour la France

Publié le par Jeunes Pour la France Paris




Une Campagne de Vérité



"La campagne est terminée, les scores sont définitifs. 

Vous avez été nombreux, élus, cadres, militants et bénévoles du MPF à avoir mené campagne avec un dévouement incomparable. Nous avons mené la campagne de la vérité. Je tiens à vous dire que cette campagne fut irréprochable. Nous pouvons être fiers du travail accompli. Que chacun soit chaleureusement remercié pour tant de travail et d’implication. 

Au lendemain de ces élections qui ont vu 60 % des français s’abstenir, qui peut sérieusement se vanter d’avoir gagné ? 

Il y a 41 ans, nous avons eu mai 68. En 2009, un lanceur de pavés redevient un héros de la société française. Ce n’est pas ce que le président de la République nous avait promis pendant la dernière campagne présidentielle. 
 

Deux questions, fondamentales, restent posées, après cette campagne : 

Quelle préférence communautaire, proclamée par ceux qui ont, en apparence, remporté ces élections, pourra être déployée alors que le traité de Lisbonne l’interdit ? 

Comment se poursuivra le processus d’adhésion de la Turquie si, comme l’ont dit les responsables de la majorité présidentielle, ils s’y opposeront ? Qu’ils fassent tout de suite ce qui a été promis.  

Durant cette campagne, il n’y a pas eu de campagne, ni débat, ni confrontation d’idées. Il ne reste plus, dans la vie politique, que la peopolisation et le protocole compassionnel. Il n’y a plus le pouvoir. Il n’y a plus de politique car il n’y a plus de souveraineté. Sans souveraineté, il n’y a plus de démocratie. 

Dès à présent, travaillons sans répit pour que le peuple français retrouve le plus vite possible le pouvoir".



Commenter cet article