Boutin et son parti : de la poudre aux yeux !

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Emmanuel Delhoume s'exprime dans le journal Minute (source : Le Salon Beige)


Emmanuel Delhoume, ex-secrétaire national du Forum des républicains sociaux (FRS), en charge de la culture, a été exclu pour son souverainisme militant. Dans Minute, il dénonce Christine Boutin :

D "Il s’est passé que je me suis rendu compte que Christine Boutin était en train de céder sur l’Europe. [...] Elle a voté non à Maastricht, elle a voté non au référendum de 2005 sur le traité constitutionnel, mais cette fois-ci, elle a décidé de soutenir les listes de l’UMP sur lesquelles figuraient des députés européens sortants qui s’étaient abstenus au Parlement européen sur une question qui n’est pas mineure: l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne ! Je ne parle même pas de devoir voter, en Ile-de-France, pour Jean-Marie Cavada qui est favorable au mariage des homosexuels. [...] Et les électeurs du FRS sont les cocus de l’UMP. L’arnaque a consisté à faire croire à des dizaines ou des centaines de milliers d’électeurs qu’elle défend des valeurs alors qu’elle ne défend rien d’autre que sa carrière ! [...] C’est un parti qui est totalement inféodé à l’UMP. S’il avait été autonome, on aurait été fidèles à notre identité sur la question de l’Europe. [...] Christine Boutin est en train de tromper les gens. Elle est dans une posture. Elle exclut, elle sanctionne: trop c’est trop ! [...]

Jean-Frédéric Poisson est quelqu’un de bien. Mais si vous regardez son attitude sur le travail le dimanche, c’est désolant. Il en était, et à très juste titre, l’un des principaux opposants, et il vient de rentrer dans le rang. Mi-mai, il s’est rallié à la proposition de loi sur l’extension du travail dominical en justifiant son revirement par les «aménagements» qu’il prétendait avoir obtenus. Il votera donc finalement en faveur de la loi, fin juillet, quand les électeurs sont en vacances… Or cette loi, «aménagée» ou pas, n’est pas acceptable. Et bien sûr, après le texte sur le travail dominical, il va y avoir les lois de bioéthique. On verra bien si on nous explique qu’elles sont elles aussi « aménagées ». [...] Jean-Frédéric Poisson se place sur le terrain électoral et pas sur celui des principes. Christine Boutin veut sauver sa place au gouvernement, et les députés FRS sont tenus par l’UMP pour les investitures aux prochaines législatives. [...] Nous aurons servi de caution morale à l’UMP sur des points bien condamnables.[...]

[Christine Boutin] a un amour très limité de l’Eglise. Pour moi, c’est une catholique tiède. Christine Boutin nous a baladés, elle nous a trompés, de même qu’elle est baladée par l’UMP qui n’a que mépris pour elle. Elle n’a pas eu un seul élu au Parlement européen. [...] J’en suis arrivé à la conclusion que Christine Boutin est là pour servir de caution morale à l’UMP et lui apporter les points de l’électorat catholique."

Voilà qui relativise le récent discours de Christine Boutin. A côté des paroles, les actes parlent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article