Communiqué des Jeunes Pour la France

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Quel comble pour un bloqueur de vouloir rentrer à tout prix…

 

Depuis aujourd’hui, Tristan Sadeghi défraie la chronique. Ce jeune lycéen s’est vu refuser son dossier de pré-inscription en terminale par le proviseur du son lycée parisien.

Ce ne sont pas les résultats de l’élève qui ont motivé ce refus, mais son comportement lors des mouvements sociaux qui ont secoué les lycées cette année. En effet, ce jeune a été identifié comme un des principaux meneurs des blocages qui ont pénalisés des centaines de lycéens, ainsi que l’ensemble des personnels de l’établissement.

Cependant, le proviseur a proposé au fauteur de troubles un passage en terminale à la condition que ce dernier s’engage par écrit à ne pas semer le désordre pendant l’année scolaire. Mais cette proposition diplomatique a été refusée par le lycéen, témoignant ainsi de son mépris aux lycées de la République, qui ne doivent pas être des lieux de blocages, de fermetures et d’exclusion, mais des lieux d’apprentissage et d’égalité d’accès pour tous.

En revanche, même si Tristan ne formule pas sa promesse écrite, il ne pourra être exclu de l'établissement.

Les Jeunes Pour la France soutiennent la décision du proviseur du lycée, et demandent au Ministre de l’Education Nationale à ce que la règlementation donne le droit aux proviseurs d’établissements scolaires de refuser les élèves connus pour leurs capacités à nuire au bon déroulement de l’enseignement.

Commenter cet article