COMMUNIQUE DES JEUNES POUR LA FRANCE DE PARIS

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Les résultats de ce soir marquent un record jamais atteint d'abstention pour les élections régionales, qui éclipsent à eux seuls, du fait de leur ampleur, les résultats réalisés par chacune des listes en présence.

Les exécutifs régionaux très majoritairement détenus par les majorités de gauche ont échoué à convaincre les électeurs de l'enjeu de ce scrutin. En effet, malgré une explosion de la fiscalité locale, et des dépenses de communication et de fonctionnement, aucune région gérée par le Parti socialiste et ses alliés ne s'est démarquée par des investissements nécessaires, en matière de transport, de développement économique, de formation professionnelle ou de sécurité. La gauche, est directement responsable de ce désaveu démocratique.

Mais la Majorité a sa part de responsabilité pour les résultats plutôt décevants qu'elle a réalisé. L'ouverture à gauche, la taxe carbone, le retour de l'insécurité et des réformes en demi-teinte, ont déçu nombre de ses électeurs, qui ne se sont pas mobilisés aujourd'hui. Pendant cette campagne, le MPF s'est attaché à rappeler à nos partenaires de la Majorité les attentes et les exigences de son électorat, attachés à une vraie politique de droite, aux valeurs qu'elle implique, et à la réalisation de réformes ambitieuses et nécessaires pour notre pays et pour nos régions. Ces attentes auraient pu être plus amplement relayées par notre mouvement, si il lui avait été accordé une place plus large sur ses listes, notamment en Ile-de-France.

Les Jeunes Pour la France de Paris appellent néanmoins les électeurs, et notamment les abstentionnistes, à faire échec aux socialistes et à leurs partenaires, dont le projet ne répond pas aux attentes des Franciliens qui se sont massivement abstenus, et dont le bilan démontre que la majorité écolo-socialo-communiste a renoncé à faire de l'Ile-de-France une région d'envergure internationale.

Publié dans Jeunes Pour la France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article