Les petits baigneurs

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Les Jeunes Populaires, pour dénoncer le réchauffement climatique, se sont baignés dans la Seine.

Les Jeunes Pour la France de Paris sont tristes de voir l'acharnement d'une grande partie de la majorité à attiser les thèses du catastrophisme climatique, pour récupérer les voix des électeurs écologistes. La majorité présidentielle, pour remporter les élections régionales, doit replacer les valeurs de la droite au centre du jeu, et cesser de courir après la surenchère idéologique de la gauche rose-rouge-verte.

Alors que de nombreux scientifiques contestent le caractère anthropique du réchauffement climatique, une nouvelle preuve de cette intoxication intellectuelle a été révélée dans la presse anglo-saxonne : le scandale du "
Climategate" révèle que des chercheurs du GIEC ont tenté de masquer les données qui contrediraient l'origine humaine et l'ampleur du réchauffement. Ce dogme du réchauffement, et son affirmation péremptoire, malgré des résultats scientifiques discordants, sont contraires à la déontologie et à la prudence dont doivent faire preuve les responsables politiques et les chercheurs. Il convient aussi de remettre en cause la nature même du GIEC, qui est, comme son nom l'indique, un groupement intergouvernemental, et dont l'impartialité idéologique n'est clairement pas assurée.

Les Jeunes Pour la France de Paris considèrent que le plus grand danger, pour l'homme et ses libertés, reste la pollution idéologique.

Commenter cet article