Pour le maintien du bouclier fiscal

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Plusieurs députés UMP ont proposé récemment de liquider le bouclier fiscal, promesse sur laquelle Nicolas Sarkozy a été élu en Mai 2007. Les Jeunes Pour la France de Paris rappellent leur attachement à cette mesure : si nous voulons attirer de nouveaux investisseurs, il faudra faire des efforts sur les dépenses de l'Etat, plutôt que de renouer avec la funeste pratique de l'impôt confiscatoire - et inutile.

Le bouclier fiscal coute en effet 600 millions d'euros. Une bagatelle tant l'ampleur du déficit public (32 milliards d'euros) est conséquente. Ces 600 millions d'euros en moins dans les caisses de l'Etat seraient largement compensés par la suppression, par exemple, de l' AME (aide médicale d'Etat) qui permet à des immigrés clandestins de se faire soigner gratuitement sur le territoire français.

A l'heure de la reprise économique, les ménages les plus riches seront les acteurs de la relance. Leur épargne doit pouvoir etre mobilisée pour l'investissement. Que l'Etat puisse leur confisquer plus de 50% de leur revenu est non seulement injuste, mais également inefficace, car beaucoup de ceux qui verraient le bouclier fiscal leur être retiré iraient s'expatrier. Ce sont autant de millions d'euros qui manqueraient alors pour investir dans la croissance de demain.

Plutôt que d'augmenter démagogiquement les impôts des plus fortunés, l'Etat doit pouvoir faire les sacrifices qui s'imposent en s'engageant dans une lutte sans merci contre le gaspillage public. Le contre-exemple grec doit nous alerter.

Rejoindre le groupe Facebook

Publié dans Economie

Commenter cet article