Pour une remise en cause de l'adoption par les célibataires

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Les Jeunes Pour la France de Paris se félicitent de la prise de position d'Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, qui a osé, dans le journal La Croix, briser le tabou de l'adoption par les célibataires.

"[...] que dit la décision de justice [rendue par le tribunal de Besançon qui a autorisé un couples d'homosexuelles à adopter] ? Elle ne pose pas la question de l’adoption homosexuelle : elle dit qu’il ne faut pas faire de discrimination entre les célibataires candidates à l’adoption en fonction de leur orientation sexuelle. C’est tout ! Et cela me semble parfaitement légitime. La vraie question que pose cette décision est : oui ou non, doit-on continuer à autoriser l’adoption par les célibataires ?" 

Au regard de la loi qui l'autorise, il est en effet difficile de contester et de vérifier l'état de célibat dont peuvent se prévaloir des homosexuels pour adopter

En effet, le débat sur l'adoption par des couples homosexuels pose bien évidemment le problème majeur de l'intérêt de l'enfant, complètement évacué du débat. Or, en prenant appui sur l'anthtopologie et sur de nombreuses études à ce sujet
1, il apparait comme évident qu'un enfant a d'abord besoin d'un père et d'une mère pour s'épanouir. Et
 a fortiori dans le cas d'une adoption, où l'enfant doit pouvoir facilement s'identifier à un couple homme-femme stable qui remplace d'autant mieux une famille biologique dont il éprouvera nécessairement le manque.



Publié dans Famille - Bioéthique

Commenter cet article