Menteur téméraire

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Nicolas Dupont-Aignan et son parti fantomatique n'ont peur de rien, surtout quand il s'agit pour eux d'apparaître en sauveurs de la France. Ainsi, Debout la République (DLR) n'hésite pas à affirmer, dans un communiqué de presse daté du 7 avril, que « [Philippe de Villiers] devrait mieux choisir ses amis ». En effet, Libertas, aurait été, selon les amis de l'ancien candidat à la présidence de l'UMP (en 2002 et en 2004), « favorable à l'adhésion turque ».

Cette formulation au passé, DLR en a bien besoin pour faire avaler à des électeurs potentiels ce qui n'est qu'un mensonge. Pour preuve, il leur est impossible de ne pas avouer, dans la même phrase, la position, soi-disant revue, de Libertas : la formation qui ambitionne de donner - enfin - une voix aux souverainistes de toute l'Union Européenne, née de l'initiative de Declan Ganley, n'a jamais affirmé autre chose au sujet de la Turquie que son opposition à ce projet d'adhésion.


Il faudrait, décidément - et dans un souci de crédibilité - que M. Dupont-Aignan s'applique à identifier clairement ses cibles. Il est vrai que s'il en avait été un jour capable, il aurait sans doute compris l'inutilité de monter des listes qui ne servent guère autre chose que son ego, au détriment de la cause qu'il prétend soutenir. En témoignent ses piètres résultats dans les sondages, qui oscillent entre 0,5% et 1%.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article