CPE: Quand Nicolas Sarkozy joue contre son camp...

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Bruno Juillard, Secrétaire chargé de l'Education Nationale au PS, et ancien président de l'UNEF lors des manifestations étudiantes de 2006, a annoncé hier matin que Nicolas Sarkozy l'avait appelé pour l'assurer de son soutien à sa croisade anti-CPE.

Alors que la France était secouée comme rarement, par de violents soubresauts dans les rues, fomentés par les diatribes d'une gauche arriérée, le gouvernement, face à cette crise, n'agissait visiblement pas dans l'unité. En effet, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, avait semble-t-il, avec la complicité de la gauche, profité de l'occasion pour tenter de réduire son Premier Ministre en miettes.

Quand un ministre faillit à la solidarité gouvernementale il démissionne, et a fortiori, lorsqu'en période de troubles quasi insurrectionnels, celui-ci les encourage. L'attitude de Nicolas Sarkozy révèle bien que l'ambition personnelle ne s'incline devant rien, pas même devant des impératifs d'ordre public, qu'un ministre de l'Intérieur a le devoir d'assurer. A partir du moment où le chaos est alimenté par celui qui est censé l'étouffer, il n'est pas excessif de parler de faits qui relèvent de la haute trahison.

Publié dans Politique française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article