Taxe carbone, ou l'impôt écologiquement correct

Publié le par Jeunes Pour la France Paris

Les Jeunes Pour la France de Paris dénoncent vigoureusement la taxe carbone proposée par la commission Rocard. En effet, il s'agit là ni plus ni moins d'un nouvel impôt permettant de remplir les caisses de l'Etat, en tirant sa légitimité de la bonne conscience écologique qu'auraient les Français à réduire leur consommation de CO2, pour enrayer un réchauffement climatique encore discutable scientifiquement.

Comme le rappelle Claude Allègre "[la taxe carbone] serait inutile climatiquement, injuste socialement, nuisible économiquement [...]
La France émet à peu près les cinq millièmes des émissions mondiales de CO2. Cela veut dire que l'arrêt total de toute émission de CO2 par la France modifierait la température moyenne du globe d'un centième de degré dans 100 ans. [...] Prélever neuf milliards par le biais de cette taxe sur notre système économique serait suicidaire. Ce serait affaiblir la consommation et pénaliser nos entreprises"."

Les diverses compensations et les multiples modalités de remboursement prévues pour limiter les effets pervers de cette taxe suffisent à démontrer l'inutilité de cette mesure, qui va devenir - et quel paradoxe ! - une véritable usine à gaz.

Alors que cette taxe pénaliserait les ménages ruraux et les plus modestes et à l'heure où le pouvoir d'achat est érodé par la crise, les Jeunes Pour la France invitent le Gouvernement à cesser de s'inspirer des méthodes socialistes. Il est urgent de privilégier les économies en matière de dépenses publiques, pour soulager les entreprises et les particuliers, particulièrement handicapés par le poids encore exhorbitant d'une fiscalité confiscatoire.

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article